“Formation spécifique de couteliers à Laguiole“

Article tiré du Bulletin d'Espalion (juin 2006)


“Actuellement, l'emploi est une question cruciale en France. En effet, il y a à la fois beaucoup de demandeurs d'emploi et beaucoup d'entreprises en recherche de main d'oeuvre et particulièrement à Laguiole, dans le domaine de la coutellerie, où environ 170 salariés vivent de cette production. Ce problème, c'est l'Assedïc et l'Anpe qui le mesurent le mieux. Aussi ces deux organismes se sont-ils unis pour proposer la mise en place et le financement d'actions conventionnées, afin d'accélérer le retour à l'emploi par des formations spécifiques et pour aider les entreprises locales à résoudre leur problème de main-d'oeuvre.

Ainsi donc, à Laguiole, trois entreprises ont mutualisé leurs besoins : Les forges de Laguiole, La coutellerie de Laguiole et Laguiole Tradition, et elles se sont engagées a recruter 10 stagiaires en CDI ou CDD de 6 mois minimum, après un stage de formation coutelier de mois, mis en place du 6 juin au 28 juillet. Dix candidats, percevant l'allocation chômage, ont été recrutés et le financement de leur formation est pris en charge conjointement par l'Assédic Midi-Pyrénées à hauteur de 27.510€ pour 7 stagiaires et 10,000 € par le Conseil régional pour les 3 autres. Les premiers contacts ont été pris le 14 avril, la mise en place a eu lieu le 6 juin, c'est dire la rapidité à exécuter ce projet unique à ce jour en Aveyron. Ce stage de 2 mois a pour but d'apprendre le geste spécifique à la profession. Il se décompose en une partie théorique, pour apprendre les bases de la métallurgie, la lecture des plans, le dessin ; une autre partie plus pratique est réalisée par 2 maîtres formateurs : l'un, en coutellerie, Laurent Béal, qui vient de Thiers, l'autre, Francis Brémeau, compagnon du Devoir, amoureux du bel ouvrage et qui est métallurgiste. Tous deux dispensent un enseignement de haut niveau.

La troisième partie concerne la découverte et le contact avec l'entreprise, avec ses spécificités, sous la responsabilité d'un tuteur. C'est l'Association de formation pour l'industrie (AFPI), affiliée à l'Union des industries et métiers de la métallurgie (UiMM), qui coopère pour réaliser ces enseignements. A mi-parcours de cotte formation, vendredi 30 juin, les responsables de cette action étaient réunis en mairie de Laguiole et présentaient 10 bénéficiaires heureux, dont la moitié, issus du nord de la France, se sont installés au pays avec leur famille. Daniel Boissy, directeur de l'AFPI, était assisté d'Aurélie Monteïllet, conseillère en formation, qui gère à Rodez les antennes de l'Aveyron et du Lot (chef du projet de Laguiole). Jean-Claude Bou; directeur de l'Anpe de l'Aveyron, était accompagné de 2 responsables d'antenne. Tous ces professionnels œuvrent pour satisfaireles entreprises et accélérer le retour à l'emploi des demandeurs d'emploi, Pierre Lafage, responsable en communication pour l'Assédic Midi-Pyrénées, était aux cotés de Marc Eychenne, responsable Midi-Pyrénées des relations avec les partenaires extérieurs. Celuici précisa que l'Assédic, dont le budget émane des partenaires sociaux, apporte une aide à l'entreprise, aux demandeurs d'emploi, met en place des contrats de professionnalisation, se préoccupe de la validation des acquis, la reconnaissance des diplômes. L'ANPE et les points relais-conseil sont des prescripteurs, alors que l'Assédic est un financeur. Le président de l'IMM Aveyron Bernard Dalmon, confirma son soutien à l'Assédic et déclara avoir participé à 20 opérations en Midi-Pyrénées, sur les métiers de la mécanique, soudure, chaudronnerie, forge.,., faisant la promotion de l'accessibilité de ces métiers au sexe féminin. En Avevron, on accède à 72,9% de taux de reclassement, en Midi-Pyrénées on atteint 95%.
Le premier magistrat de la ville, Vincent Alazard, qui a largement favorisé cette mise en place de la formation coutelier en mettant à disposition des locaux adéquats, s'est dit satisfait de cette démarche exemplaire et déclara la collectivité très attentive aux intérêts économiques locaux et à l'implantation de nouvelles familles.“