Une Académie pour quoi faire ?

Par les valeurs qu'il incarne, le laguiole s'impose comme un objet de culte et l'âme même de toutes les lames. Fleuron incontesté de la culture de l'Aubrac à laquelle il appartient depuis 1829, s'identifiant à un pays, à ses hommes et à ses traditions, il a su s'adapter et séduire aujourd'hui de nouveaux inconditionnels. Peut-on rester insensible à sa robustesse légendaire, à la finesse de sa ligne et à son élégance ?

Créée en 1992, l'Académie du couteau de Laguiole entend jouer le rôle qui est le sien. Désireuse de rassembler amateurs, collectionneurs et utilisateurs, elle met en avant le seul lien - mais quel sésame ! qui unit ses fondateurs et ses adhérents : la passion du laguiole.

Cet objectif suppose des droits et des devoirs. En effet, le couteau possède une âme qu'il convient de préserver des dérives et de toutes les tentatives de galvaudage.

Le laguiole est parvenu à un tel degré de notoriété qu'il devient très souvent un support publicitaire. Lutter contre sa banalisation apparaît comme une nécessité afin de conserver son originalité et sa personnalité.

Le couteau est l'un des plus anciens compagnons de l'homme : le nôtre est, de plus, rare et prestigieux.
Sachons être des garants de la qualité, du savoir-faire, du beau et du vrai sans lesquels le laguiole ne serait plus lui-même.

Le bureau de l'ACL